Le problème lapin, cartographie 7

avril
mardi 11 — 19:00
conférences décalées
durée 1h15
à partir de 12 ans
tarif B
plein 16€
réduit 12€
jeune 8€/5€
solidaire 3€
  • La médiathèque Louis-Joseph de Château-Arnoux-Saint-Auban vous propose un ensemble d’œuvres littéraires, musicales et cinématographiques, en lien avec la programmation. 

    la sélection de la médiathèque

  • un spectacle de Frédéric Ferrer, avec la complicité d’Hélène Schwartz pour mener l’enquête et penser lapin, jeu Frédéric Ferrer, Hélène Schwartz, accessoires, scénographie Margaux Folléa, costumes Anne Buguet, régie générale, construction Paco Gálan, masques Sébastien Baille, Einat Landais

  • production Vertical Détour, coproduction Maison des Métallos, Paris (75), avec le soutien du Département de la Seine et Marne, partenaires Le Vaisseau – fabrique artistique au Centre de Réadaptation de Coubert (77).

    La compagnie Vertical Détour est conventionnée par la Région Île-de-France et la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication. Elle est accueillie en résidence au Centre de Réadaptation de Coubert – établissement de l’UGECAM Île-de-France.

Cie Vertical Détour
Frédéric Ferrer

Anthropocène (n.m) : Période actuelle des temps géologiques, où les activités humaines ont de fortes répercussions sur les écosystèmes de la planète.

Dans cette septième cartographie issue de son projet L’Atlas de l’Anthropocène, Frédéric Ferrer s’attaque au problème lapin. Présents dans nos forêts, nos clapiers, nos assiettes, sur nos pistes d’atterrissage et même dans notre imaginaire collectif avec Jeannot Lapin et les Lapins crétins, ils sont partout. Comment le lapin pose-t-il des questions vraiment très intéressantes pour comprendre tout un tas de choses d’aujourd’hui ?

Le sujet est tellement vaste qu’il fallait bien être deux pour l’aborder. Une fois n'est pas coutume, Frédéric Ferrer convie Hélène Schwartz pour tenter de faire le tour du sujet en 1 heure et 30 questions, avec deux écrans, des peluches et du faux gazon.

Les orateurs, complices mais rivaux, pointent du doigt le rôle de l’humain dans la rupture des équilibres naturels de la planète. Spécialistes dans le maniement de digressions loufoques, ils invoquent l’expertise d’anthropologues et de sociologues sous la forme de diagrammes, de courbes, de témoignages pour tordre le cou à toutes les idées reçues. Car, finalement, ces lapins sont-ils vraiment si crétins ?

Frédéric Ferrer et Hélène Schwartz exposent des enjeux réels et importants. Ils sont tels des lanceurs d’alerte à l’humour en prose.
Toute la culture

Le problème lapin, cartographie 7